Méthode Hélix

Vous avez envie de sortir :
– d’une situation inconfortable (troubles du sommeil, états dépressifs, deuils non accomplis, burn-out, effets d’un traumatisme, douleurs ou toute autre forme de mal-être, …)
– ou non satisfaisante (schémas répétitifs conduisant aux mêmes impasses, difficulté à mener à bien un projet, …) ?

La Connaissance de Soi par le Mouvement® permet, en respectant le temps nécessaire, de sortir de schémas d’action limitants inconscients, de blocages, d’empêchement à vivre pleinement.

Elle s’appuie sur les fondamentaux de la méthode Feldenkrais, qui utilise le mouvement pour améliorer la qualité et l’efficacité du fonctionnement de la personne, et sur la Relance de la Dynamique Personnelle (RDP, ou Bouncing Back en anglais), dont la finalité consiste à solliciter la capacité de résilience de la personne, et dont je suis pour l’une comme pour l’autre praticienne certifiée.
Elle émane également de ma carrière de danseuse contemporaine, formée chez Merce Cunningham, et de professeur de danse, qui m’a très tôt permis de développer ma lecture du corps en mouvement, du corps qui parle.

Sensible et pragmatique, la Connaissance de Soi par le Mouvement® respecte le principe de base de la Relance selon lequel : « La personne possède le savoir de son mieux-être, de ses équilibres et de sa façon de « rebondir », d’engager un chemin quelque peu différent… et tout ce que l’on peut faire de l’extérieur n’est que rappel de ce savoir ».

Mouvement :
Le mouvement dont il est question ici est celui qui permet de « rebondir, d’engager un chemin quelque peu différent… », bref, de changer. Il est donc propre à chacun.
Le mouvement est d’abord suggéré en séance en fonction des messages exprimés tels que : douleurs, posture, schémas corporels, rêves, discours, … Ces messages entendus et restitués à la personne invitent à prendre telle ou telle(s) position(s), qui mises ensemble, finissent par former un mouvement que la personne est invitée à pratiquer au lever le matin. Le mouvement est ensuite ajusté par la personne qui au fur et à mesure des rencontres devient capable d’entendre ses propres messages et de les inclure dans son mouvement. Ce qui marque en général la fin du travail d’accompagnement.

Pré-requis :
– la formulation d’un objectif,
– la réelle envie d’engager un changement nécessaire et indispensable à un état de mieux-être durable et la sortie d’habitudes inconfortables, nuisibles ou non-satisfaisantes.

Fondements :
La création de la Connaissance de Soi par le Mouvement® est motivée par deux constats, qui m’ont conduite à chercher des éléments de réponse :
– peu de personnes dans notre société vivent la vie qui leur correspond vraiment ici et maintenant. Je pense que la question fondamentale de chaque être humain est de savoir comment il/elle peut contribuer, auprès de qui, à partir de quel centre d’intérêt, avec quelles prédispositions, compétences, motivations, talents, … Prendre le risque de vivre ses rêves inavoués.
– entendre les messages donnés par le corps ne suffit pas, il convient de savoir y répondre pour assurer son bien-être et son équilibre.
En s’appuyant sur le mouvement, il devient possible de « solliciter sa capacité de résilience », se redéployer, entrer dans une nouvelle dynamique, s’autoriser à vivre sa vie, sans raconter ni se raconter des histoires qui ne servent qu’à nous empêcher d’avancer.

En pratique :
L’accompagnement est proposé en séances individuelles et en stages ouverts à un maximum de 12 personnes.
Il prend généralement fin lorsque l’objectif initial est atteint et que la personne est en mesure de lire ses propres messages et y répondre sans aide extérieure. Le travail pourra ensuite être repris ponctuellement pour un nouvel objectif.
La durée de l’accompagnement dépend du temps de changement nécessaire à chacun.