Utiliser la méthode Feldenkrais pour continuer à se transformer en 2018

Article écrit par Carole Bucher, BA pour Healthy Beginnings le 2 janvier 2018, dont je propose ici une traduction.

« S’allonger à plat sur le dos vous permet de vous faire une idée de la gravité à travers votre squelette.

Quand j’ai obtenu Photoshop pour la première fois il y a des années, j’étais si enthousiasmée, rêvant d’une toute nouvelle maîtrise graphique ; mais mon excitation a rapidement chutée en piqué parce que le programme était extrêmement compliqué.

Je ne pouvais pas le contourner intuitivement ; « l’aide » n’était d’aucune aide. Photoshop était peut-être un super programme, mais je pouvais à peine l’utiliser. Je me suis sentie terriblement découragée.

Ceci arrive dans la vie aussi. Nous remarquons soudainement que les choses ne se passent pas comme nous l’attendions et nous ne savons pas pourquoi ; nous ne savons pas réparer ou changer ce qui s’est mal passé. Nous perdons le contact avec notre inspiration, notre potentiel, nos rêves. Nous nous sentons déconnectés et démoralisés.

Il y a aussi un impact physique. Nous nous sentons « off ». Nous restons trop assis. Nous développons des maux et des douleurs, des problèmes digestifs, des maux de tête. Ceci mène à l’anxiété, la tension et plus de plaintes, et plus d’inconfort physique, un manque de force et un manque d’équilibre. Nous avons des accidents.

Nous pouvons sentir instinctivement que la réponse se trouve dans nos corps, mais nous ne sommes pas certains de la démarche à suivre. Nous commençons à marcher plus ou aller à la salle de sport ou nous essayons le yoga. Nous pouvons nous faire mal en faisant ces choses ; nous commençons à méditer. Nous faisons quelques progrès, mais il n’y a aucune sensation interne durable de soutien, de sécurité ou de capacité.

Donc retournons à l’analogie informatique/logicielle. Nous possédons chacun un dispositif  informatique extrêmement puissant d’une capacité énorme mais inconnue. La capacité de calculer des flux à travers nos corps vers nos cerveaux et inversement, mais nous ne le sentons pas et savons à peine comment ça marche.

Nous sommes pendant une si grande partie de notre temps en mode « pilotage automatique » que nous ne reconnaissons pas nos habitudes et compulsions ou ne savons pas les contourner. Nous avons perdu le contact avec nos possibilités humaines. Nous avons mis « notre barre » trop bas, ou nous avons mis « notre barre » trop haut, en utilisant les critères d’autres personnes. Nous n’avons aucun sens de notre véritable potentiel.

Pourtant, à l’intérieur nous sentons un besoin de nous réveiller, de nous transformer et de nous connecter avec plus de vitalité à la vie. On nous dit qu’être présent dans notre corps signifie que nous sommes plus présent dans l’instant, mais comment utilisons-nous ceci de manière pratique ?

C’est exactement ici que la Méthode Feldenkrais offre de précieux conseils. En apprenant intentionnellement à connecter notre cerveau avec notre corps, en étant activement présent à la sensation et au mouvement, nous récupérons notre sens de puissance et ouvrons nos possibilités de nouveau. Voici comment commencer :

Utiliser la Méthode Feldenkrais pour s’ancrer et relier notre cerveau et notre corps,

– Nous portons notre attention sur le squelette plutôt que sur les muscles ; nous sentons le support, la structure et la forme de nos os dans le mouvement et quand nous sommes calmes.
– Nous retrouvons un sentiment d’allégresse et de présence, nous sentant « naturel », avec moins d’inhibition, comme lorsque nous étions des enfants.
– En observant nos habitudes de mouvement et nos schémas, nous découvrons comment nous utilisons nos corps – comment nous sommes assis, sommes debout, marchons, ouvrons les portes, dormons, brossons nos dents, mangeons. Nous apprenons qu’un mouvement ou une posture familière n’est pas nécessairement confortable, ni notre meilleure option.
– En remarquant quand notre douleur et tension diminue, et notre détente et notre confort augmentent, nous commençons à faire un meilleur choix de mouvement.

Cela semble divin, n’est-ce pas ? Voici la prochaine étape, un balayage du corps (body scan). Pour commencer, faites ce qui suit dans une pièce calme et confortable où vous pouvez être seuls pour 10 minutes ou plus :

1. Allongez-vous sur le sol sur un tapis ou une natte ou un lit TRÈS FERME ; sentez la pression de la gravité exercée à travers votre squelette.
2. Sentez la forme de votre corps pressant dans le sol ; en retour, le sol transmet à votre cerveau la sensation du poids de votre tête, vos épaules, votre bassin.
3. Sentez les 5 lignes de votre corps – votre colonne vertébrale, chacun de vos bras et de vos jambes, un par un.
4. Sentez tout votre côté droit en comparaison avec le côté gauche ; puis la forme de vos omoplates, vos côtes, vos hanches, vos jambes et vos bras, à droite et à gauche.
5. Sentez le sens de support et de force dans votre corps alors que la carte de votre cerveau se met à jour à l’aide de votre attention.
6. Sentez où votre squelette bouge quand vous respirez ; sentez tous
les mouvements minuscules incalculables de vie et de vitalité qui s’opèrent pendant que vous êtes allongés sur le sol. 
7. Pour finir, levez-vous lentement et avec attention. Restez debout tranquillement et sentez-vous en 3 dimensions, puis revenez ensuite à la sensation de vos pieds sur sol en marchant, sentez le sommet de votre tête quand vous passez l’embrasure de la porte. Sentez ce qui est différent.

Apprendre à reconnecter votre corps et votre cerveau en utilisant le Feldenkrais peut permettre d’engager une transformation personnelle continue – de vous, vos attitudes, votre énergie et vos relations. Un nouveau vous est possible à chaque moment.

La magie de cette reconnexion apparaîtra de façons que vous ne pouvez pas même imaginer … pourtant l’expérience est reproductible et applicable à tout ce que vous faites. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.