Approche

Depuis mon premier solo à l’école maternelle jusqu’à la création des accompagnements que je propose aujourd’hui, la danse et donc le mouvement a toujours fait partie de ma vie. Ce n’est pas tant la beauté du geste que l’expression de l’être qui m’intéresse, me passionne, guide mes recherches et insuffle l’envie de continuer à me former.
Face à un système qui impose la position assise et la bienséance, la domination du savoir intellectuel sur la connaissance de soi, le mouvement a d’abord été pour moi un moyen privilégié d’expression, une source d’équilibre, avant de devenir un outil d’enseignement et d’accompagnement de plus en plus fin et précis.

Dès le lycée, j’ai donné des cours de danse en école primaire et au collège, et mon attirance profonde pour la pédagogie n’a depuis cessé de grandir. J’ai donc passé mon Diplôme d’Etat en danse contemporaine, qui m’a conduite vers … le métier de danseuse professionnelle ! Formée à la technique Merce Cunningham à New York, ma pratique de la scène vient enrichir mon enseignement, et mon enseignement me permet d’intégrer ma danse. J’enseigne aux danseurs et comédiens professionnels aussi bien qu’aux semi-professionnels et amateurs, dès la maternelle.

Tout au long de mon parcours je continue à enseigner, à explorer des modèles éducatifs et pédagogiques qui font sens, à me produire sur scène et à me former : « La danse de l’enfant : éducation et liberté »,  « L’atelier de pratique artistique en milieu scolaire – danse à l’école », « L’art de raconter à travers le mouvement – Akram Khan », « Composition rapide, solo – Dominique Boivin », « Life Art – Anna Halprin ».
Et je poursuis mes recherches concernant le rôle du mouvement sur les plans éducatif, artistique et d’épanouissement personnel : « Approches psycho-corporelle des victimes de traumatismes ».

Ma rencontre avec la méthode Feldenkrais (Jeff Haller, Colombie Britannique) vient ensuite enrichir ma boite à outils, transformer mon rapport à la danse et, plus fondamentalement, l’image que j’ai de moi. Je crée alors la Compagnie Hélix Moveri, avec laquelle je produis un solo dansé et conté :
“Le Voyage de Lilly Cocon”, ou comment mettre en place la vie qui nous ressemble.
Parallèlement, je décide d’élargir le public auquel je m’adresse en intervenant aussi dans les maisons de retraite, les centres sociaux et les écoles de formation pour personnes en situation de handicap, ou pas.

Voyageuse curieuse, assoiffée de rencontres avec l’étranger, l’inhabituel, la perte de repère et des habitudes, et désireuse de maintenir éveillé ma capacité d’émerveillement, je pars dans le sud de l’Inde m’initier au Mohiniyattam (danse classique indienne). Je fais page blanche, plonge dans une culture à la fois inconnue et très proche, connue quelque part et lointaine. Je suis enfin entourée de personnes qui ressentent et communiquent avec l’autre en résonance avec la plus fine de ses intentions, par un langage non verbal, une perception des signes, un regard, un ressenti. Bref, je me sens moins seule.

Plus tard, poussée par le besoin d’en finir enfin avec un schéma répétitif coriace, je contacte Jean Ambrosi, découvre quel est MON projet et me forme auprès de lui à la Relance de la Dynamique Personnelle.

Relancée, débloquée, sortie d’un cercle vertueux, je rencontre David Breysse, T!LT Académie, qui m’apprend à insérer mon savoir dans la société qui est la notre aujourd’hui.

Depuis le début de mon parcours, mon questionnement sous-jacent est celui de la connaissance de soi, et des moyens qui le permettent. Mon attention se porte notamment sur les besoins de repères, de rituels, de ré-assurance, d’appartenance, et de compréhension de la notion de liberté. Riche de mes formations et de mes expériences, je crée la Connaissance de Soi par le Mouvement® et continue de voyager, de momentanément oublier tout ce que je sais ou crois savoir pour continuer à m’ancrer et me trouver.