Feldenkrais pour femmes enceintes

« On dit que les femmes enceintes ne peuvent pas bouger librement ou confortablement. Je veux transformer cela. Je veux aider les gens à savoir ce qui est possible. » Tiffany Sankary, praticienne de la méthode Feldenkrais.

« La lumière d’après-midi entre par la fenêtre et carresse ma peau. J’entends les sons que je fais sur le tapis en transférant le poids du corps sur les mains et les genoux. Je marche à quatre pattes sur le parquet vers une pile de livres d’enfant. Je prends un livre au sommet de la pile, je reviens vers le tapis et m’allonge sur le dos. Je soulève mes jambes vers le plafond et je sens la surface froide et collante du livre en le plaçant sur ma plante de pied droit. Les dimensions du livre correspondent à la taille de mon pied. Je transfère mon poids d’un côté à l’autre, balançant mes jambes en l’air en gardant le livre en équilibre. Je sens mon articulation de la hanche droite, mon genou et ma cheville se plier et s’articuler, s’ajuster dynamiquement. Je danse avec le sol.

Je suis enthousiasmée à l’idée de ce que je vais faire maintenant en synthétisant des leçons que j’ai faites auparavant. Le faire pendant que je suis enceinte était un de mes rêve depuis ma dernière grossesse. Aujourd’hui je bouge avec mon bébé de 36 semaines dans mon ventre – une danse délicate de réversibilité, d’équilibre, d’ancrage et de souffle. Je commence avec un livre sur mon pied droit, prenant mon temps pour explorer ce qui est confortable, ce qui est possible dans ce moment. Puis j’expérimente avec le livre sur mon pied gauche, changeant le poids du corps à droit et à gauche, frayant lentement un chemin pour rouler sur mon ventre et ensuite revenir sur mon dos. Alors je joue avec toutes les variations. Je porte en équilibre un livre sur ma main droite, puis sur mon pied droit et ma main droite, pied gauche et main gauche, deux mains, deux pieds et ensuite …

Je vois les quatre livres en équilibre sur mes mains et mes pieds. Je ressemble à un animal debout à quatre pattes sur le sol mais je suis renversée sur mon dos. Je sens un flottement d’excitation dans mon ventre, une sensation d’empressement à bouger et une énergie bourdonnante sous ma peau quand j’inspire et j’expire. Mon attention oscille depuis les sensations de presser, lever, plier, cambrer, au fait d’apercevoir mes bras et mes jambes tourner comme je me dirige vers mon ventre, gardant tout ce temps les livres en équilibre. Je cherche où je peux adoucir pour que le chemin vers mon ventre devienne plus clair. Je garde tant mes pieds que mes mains dans mon attention quand ils se déplacent dans l’espace. Je suis entièrement présente.

Je sens la rondeur de ma fille grandissante dans mon ventre et la fermeté fiable du sol. La pièce tourne quand mon corps s’ajuste à mes changements d’orientation dans la gravité. Quand je me retourne sur le ventre je presse mes coudes sur le tapis pour créer juste assez d’espace pour que mon ventre effleure le sol. Je me sens excitée. En 3 dimensions. Toutes les parties de moi-même participantes.

On dit que les femmes enceintes ne peuvent pas bouger librement ou confortablement. L’image de la femme se dandinant sur le trottoir. Quelqu’un m’a récemment dit, « si j’étais aussi enceinte que vous je serais dans mon lit. » Je veux transformer cela. Je veux aider les gens à savoir ce qui est possible. Je me retourne depuis mon dos vers mon ventre et continue à me tourner pour me frayer un chemin à travers la pièce. Je sens ma vitesse augmenter comme ma coordination devient plus claire. Je suis ravie. »
Tiffany Sankary, 2015

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.