La méthode Feldenkrais et les coureurs

Je suis coureur et je souhaite améliorer mes performances, comment la méthode Feldenkrais peut m’aider ? Article écrit par Victoria Worsley.

« Le DR. Feldenkrais et la course.

L’histoire raconte que Moshé s’est abimé les ligaments croisés en jouant au football et qu’il a refusé d’être opéré (pas d’opération par cœlioscopie dans les années 50 !), préférant s’auto-enseigner à mieux marcher, et commençant ainsi à élaborer sa méthode. C’est seulement une petite partie de l’histoire – qui doit aussi inclure sa nécessité d’apprendre à se défendre à un très jeune âge et le fait qu’il ait été recruté pour enseigner le Judo par son fondateur Kano, ainsi que son savoir scientifique et ses amitiés avec d’éminents neuroscientifiques et autre pointures dans différents domaines – mais qui nous dit quelque chose sur la relation entre sa méthode et les sports.

La Méthode et la course

Combien de fois un entraineur ou un ami a du vous dire « arrêtes de te pencher en avant / de balancer les bras devant toi / de laisser tes genoux aller vers l’intérieur » ou quelque chose s’en approchant lorsque vous courez ? Et très probablement vous ne sentiez pas que vous étiez en train de le faire – et ainsi vous ne pouviez rien y faire.

Regardez les coureurs autour de vous – chacun a son propre style – unique – de la même façon que chacun a sa propre écriture. Et ces « habitudes » que nous avons sont souvent tellement ancrées que nous ne sommes pas conscients de ce que cela implique. Certains de ces schémas et de ces habitudes vont nous aider et d’autre pas. Certains vont créer le style « naturel » comme Ussain Bolt. D’autres non : ça veut dire qu’ils mettent peut-être trop de tension dans les articulations, ont des jambes « lourdes », limitent le mouvement de leur respiration, travaillent trop – ils peuvent même utiliser une tension musculaire excessive qui implique que le coeur doive travailler plus dur pour pomper le sang via des vaisseaux resserrés.

La méthode Feldenkrais(C) n’est pas une technique spécifiquement conçue pour les coureurs mais elle englobe une compréhension fine des schémas de mouvement qui composent la course. Utilisez la en parallèle de votre entrainement pour améliorer votre ‘forme’, et vous trouverez une façon de courir plus efficace, plus facile et mieux coordonnée. Elle ne vous donnera pas de règle sur la façon dont vous devez courir mais elle vous aidera à devenir plus conscient de votre propre manière de bouger et d’être en relation avec la gravité, et elle vous permettra de développer plus de possibilités pour impliquer l’ensemble de vous-même dans votre course, d’utiliser moins d’effort (et ainsi de pouvoir courir plus longtemps) avec un risque de blessure réduit – et vous pouvez également courir plus vite.

Pieds nus ou avec de fines chaussures de courses

Personne ne dit que vous devez courir pieds nus, ni même que ce soit une bonne idée pour quiconque. Mais les techniques de course avec les pieds nus peuvent être utiles à tous – dans ou en-dehors des chaussures. Parce que la méthode Feldenkrais permet de trouver (ou retrouver) des schémas de mouvement organiques qui sont efficaces et faciles, vous pouvez utiliser le Feldenkrais pour une transition vers des chaussures minimales (pas de talon créé ou de semelles trop confortables, contrôle du mouvement, etc…) ou même vers la course pieds nus ou simplement une façon plus naturelle de courir dans vos chaussures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.