L’aisance et l’adaptabilité physique pour réapproprier sa posture

Il est courant que le mot ‘posture’ soit associé à une position figée qui serait parfaite, et en général cette perfection signifie se tenir bien droit.

Dans nos formations Feldenkrais nous apprenons qu’une bonne posture permet de bouger dans toutes les directions sans avoir à faire de réajustement préalable. Ce qui signifie que nous serions à tout moment prêts à nous ajuster avec aisance et efficacité.
En lisant la biographie de Moshé Feldenkrais nous comprenons pourquoi la notion de préservation de soi en évitant le danger était importante. Et bien que le contexte soit différent, elle le reste encore aujourd’hui. Combien de personnes témoignent en effet de s’être blessée ‘bêtement’ ? Souvent un tout petit changement comme un trou dans le sol ou une différence de hauteur de trottoir peut être à l’origine d’un gros dégât. Nous n’avons dans ce cas pas su adapter nos appuis pour garder notre équilibre, ni ajuster notre mouvement pour retomber avec aisance sur nos pieds.

Todd Hargrove à propos de la posture : « D’abord, elle devrait être efficace, c’est-à-dire vous laisser donner du repos à la douleur dans une position particulière avec un minimum de dépenses énergétiques. Deuxièmement, la posture ne devrait pas interdire d’activités en cours. Troisièmement, la posture doit permettre une transition rapide et facile vers le mouvement approprié suivant. »

En savoir plus sur la posture : qu’est-ce qu’une bonne posture ?, Posture : 5 idées erronées, Posture : 3 éléments essentiels, Posture et humeur : une route à double sens

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.